Levons l'ancre !

Publié le par SW

Ô mort vieux capitaine, il est temps ! Levons l'ancre !
Ce pays nous ennuie, ô Mort ! Appareillons !
Si le ciel et la mer sont noirs comme de l'encre,
Nos cœurs que tu connais sont remplis de rayons !

Verse-nous ton poison, pour qu'il nous réconforte !
Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau,
Plonger au fond du gouffre, Enfer ou ciel, qu'importe ?
Au fond de l'Inconnu, pour trouver du nouveau.


Charles Beaudelaire, dans "Le Voyage", in Les Fleurs du Mal, envoyé par SW

Publié dans Poésie

Commenter cet article